• Kafka sur le rivage, d'Haruki Murakami: mon coup de coeur de 2014 !

    Kafka sur le rivage, d'Haruki Murakami: mon coup de coeur de 2014 !     Kafka sur le rivage, d'Haruki Murakami: mon coup de coeur de 2014 !

     

    Que dire... Plus j'avançais dans ce roman et plus je me demandais comment j'allais bien pouvoir vous en parler. Murakami est un auteur que j'aimais déjà beaucoup, mais je pense que c'est dans ce roman que l'on perçoit vraiment tout son art. Une merveilleuse découverte et clairement le plus beau livre lu en 2014 pour moi ! 

    Résumé

    Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore. Avant de voir leur destin converger inexorablement et de découvrir leur propre vérité.

    Chronique

    S'il fallait décrire ce livre en un mot, je dirais que c'est un roman enveloppant. Dès les premières pages, j'ai été emportée dans l'univers de Murakami et il est parvenu à me garder dans son navire - ou plutôt dans son OVNI -  jusqu'à la fin. J'ai été captivée et je n'avais pas du tout envie de quitter cet univers. Même lorsque vous posez le roman et reprenez le cours de vos activités, le roman vit en vous. 
    Et, comme Kafka et Nakata, vous flottez quelque part à la frontière entre réalité et fiction.

    Au début, l'histoire semble tout à fait réaliste; mais l'onirisme et le fantastique surgissent très vite dans la réalité et les frontières se brouillent entre rêve et réalité. La critique littéraire considère souvent que Murakami s'inscrit dans la lignée des auteurs du réalisme magique. Personnellement, je ne suis pas tout à fait convaincue. Sans doute parce que les codes et l'esthétisme de la littérature japonaise sont assez éloignés de ceux de la littérature hispano-américaine qui a vu naître ce mouvement littéraire. Également, parce que pour moi Murakami est un génie littéraire - n'ayons pas peur des mots - inclassable, avec un style très personnel et tellement inventif... Une imagination débordante et sans limites ! 

    Dans Kafka sur le rivage, comme dans l'oeuvre de Murakami en général, les frontières entre la réalité et le rêve ne sont jamais définies, tout comme les frontières entre les univers et les vies des personnages, dont les chemins se croisent et se décroisent. Ces personnages sont complexes, touchants et sensibles. Murakami nous les dépeint de manière à ce que l'on puisse s'attacher à chacun d'eux, pas uniquement aux deux personnages principaux. Les autres personnages ne sont pas des instruments presque transparents qui ne sont là que pour faire avancer l'histoire, ce sont des personnages entiers, consistants. Tout est travaillé chez Murakami: l'histoire, les personnages, l'univers... Ce qui donne un ensemble merveilleusement réussi.

    Très vite, l'univers de Murakami nous submerge et nous dépasse. C'est là que, comme Kafka sur le rivage - on comprend qu'il s'agit du rivage entre la réalité et le rêve - , nous devons choisir notre route: nous laisser porter par le roman, sans chercher à tout comprendre; ou s'accrocher à la réalité à tout prix et perdre la magie dans laquelle nous transporte Murakami. Toutes nos questions ne trouvent pas réponse. Pourtant, j'ai reposé le livre heureuse, enveloppée par cette magie, pour une fois sans vouloir à tout prix tout comprendre, tout rationaliser. Je pense que c'est un peu là le secret pour apprécier complètement ce roman: acceptez que l'auteur ne veuille pas répondre à toutes nos interrogations et laissez-vous emporter... 

    Finalement, il y a une question à laquelle j'ai bien envie d'avoir une réponse: quand Murakami aura-t-il enfin le prix Nobel de littérature qu'on nous promet depuis plusieurs années? 

    Envie de rejoindre Kafka sur son rivage?


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Décembre 2014 à 09:13

    J'aime beaucoup Haruki Murakami. J'en ai lu quelques uns de lui dont "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" qui est jusque là mon préféré, mais je n'ai pas encore lu "Kafka sur le rivage". Ta chronique me donne très envie de le découvrir :)

    2
    Lundi 8 Décembre 2014 à 10:15

    N'hésite pas ! J'avais également aimé "Au sud de la frontière...", mais pour moi celui-ci le dépasse de loin. Il est connu comme son meilleur titre et pour le moment je suis complètement d'accord. Je n'ai pas encore lu tout Murakami ceci dit, mais un peu près une dizaine.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 8 Décembre 2014 à 11:06

    Coucou,

    Superbe chronique (d'ailleurs une de tes meilleures même si elles sont toutes très bonnes!).

    Ce livre m'attire par le côté entier des personnages secondaires. En effet, c'est ce que je reproche souvent aux livres que j'ai lus ces derniers temps, c'est le côté "effacé" et "incomplet" de ces personnages dans le but de mettre en avant les principaux (je ne supporte pas ça, tu l'auras compris ... ).

    Le mélange rêve-réalité me tente vraiment!!! Merci pour cette découverte et contente de te revoir sur ton blog :)

    Iza

    4
    Lundi 8 Décembre 2014 à 11:36

    @Iza, tu es un amour ! Merci beaucoup. Tu auras compris, je te le conseille vivement. Je te l'offre même avec plaisir lors de notre prochaine sortie Pêle-Mêle ! Je suis super contente d'avoir repris le blog aussi ! Merci <3

    5
    Mardi 9 Décembre 2014 à 14:16

    Hum, je ne sais pas quels sont les critères, mais maintenant que tu le dis, c'est vrai qu'un auteur comme ça pourrait bien mériter un prix nobel... Bon point.

    6
    Jeudi 1er Janvier 2015 à 11:37

    Le terme du défi approche à grand pas ! :-)

    En tout cas j'ai hâte de lire tes prochaines critiques.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :